Creation de societe offshore

Exillium provides a wide range of consultancy services.

Exillium FZE (Zone Franche) nous sommes spécialisés dans la création de sociétés et dans les services à la création de sociétés.

Développer et délocaliser votre activité entrepreneuriale grâce à la création d’une société offshore aux Emirats. De nombreuses juridictions ne sont considérées que comme des paradis fiscaux. Les Emirats Arabes Unis sont un ‘vrai’ pays avec une ‘vraie’ économie et une population d’environ 4 millions d’habitants. Ils ont une histoire bien établie de commerce, de finance et d’affaires internationaux, et aujourd’hui c’est l’un des pays au monde, avec un niveau de vie parmi les plus élevés. Le choix d’une juridiction appropriée est une décision importante qui mérite des considérations soigneuses. Certains aspects importants à étudier sont soulignés ci-dessous :

Stabilité politique et économique du pays

Disponibilité d’un cadre législatif moderne et flexible; conditions simples de création et d’enregistrement de société, disponibilité d’un accord de non imposition double (DTAA); système bancaire ultramoderne; services de télécommunications ultramoderne;

Activité principales des sociétés offshore aux Emirats Arabes Unis :

  • COMMERCE GENERAL
  • SERVICES CONSULTING ET CONSEIL
  • SOCIETES DE HOLDING (achat/Hold/vente stakes of companies)
  • SOCIETES D’AGENTS DE COMMISSION (courtiers)
  • PROPRIETES DE BIENS
  • SERVICES INTERNATIONAUX & PROFESSIONNELS
  • SOCIETES DE FRET NAVAL ET DE GESTIONS DE FRET
  • SOCIETES D’INVESTISSEMENT ET D’INVESTISSEMENT CONJOINT (JOINT INVESTMENT)

Originalité des sociétés Off-Shore aux Emirats Arabes Unis

Les Emirats Arabes Unis sont indépendants et ne sont pas un territoire ‘outre-mer’ d’un autre pays. Des pressions ont été exercées sur des territoires traditionnellement peu soumis à l’impôt par la Commission de la Communauté Européenne (UE) conjointement avec l’OCDE. Le parlement du RU a converti les Territoires Britanniques Dépendants en Territoires Britanniques ‘outre-mer’ (en 1998). Le gouvernement du RU peut appliquer un plus grand contrôle sur la progeny de ses paradis fiscaux (par ex. les Bermudes, BVI, les îles Caïmans, Gibraltar, les îles Turks & Caicos). Les Emirats Arabes Unis a signé des accords d’évitement de la double imposition (DTAA) avec de nombreux pays. Ces accords de non-imposition double évitent à des particuliers et à des sociétés d’être imposés deux fois pour le même revenu à la même période. Ces accords déterminent lequel des deux états concernés devra lever des impôts dans une situation donnée : Autriche, Belarus, Belgique, Canada, Chine, République Tchèque, Egypte, Finlande, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Italie, Liban, Malaisie, Malte, Maroc, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Pologne, Roumanie, Singapour, Soudan, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Ukraine. Les Emirats Arabes Unis n’est pas membre de l’OCDE. Pas d’échanges internationaux d’informations. Les Emirats ne sont pas sur la ‘liste noire’ des paradis fiscaux. Les Emirats ne sont pas membre de l’UE, et ne sont pas soumis à la réglementation européenne.

Avantages fiscaux et règlementaires pour les sociétés Off-Shore aux Emirats

  • 100% d’exemption de l’impôt sur le revenu;
  • 100% d’exemption sur l’impôt sur les sociétés;
  • 100% rapatriement du capital et des bénéfices;
  • 100% propriété en zones franches;
  • Pas de taxe à l’importation ou à l’exportation ;
  • Pas de taxe aux gains sur le capital;
  • Pas de taxe sur les plus-values;
  • Pas de taxe de type ‘retenue à la source’;
  • Proximité avec les marchés du Golfe et du monde.

Clients

Want to work with us? Get in touch